NUTR' IN MED - écrans et développement enfant

À table, éteignons la télévision !

 

Les écrans, la télévision et les enfants.

Une étude longitudinale française suggère que la télévision allumée durant les repas nuirait au développement du langage des enfants.

Des chercheurs ont évalué l’association entre le temps d’écran et de télévision durant le repas et les capacités linguistiques chez des enfants âgés de 2 ans à 5-6 ans. Le temps d’exposition quotidien aux écrans comprenait le temps de télévision, jeux vidéo ou jeux sur l’ordinateur. Au total, 1.562 enfant suivis entre 2 ans et 5-6 ans provenant de la cohorte française EDEN ont été évalués.

Les capacités de langage des enfants ont tout d’abord été évaluées par les parents lorsque les enfants avaient 2 ans, en utilisant l’outil spécifique – Communicative Development Inventory. Puis des psychologues ont fait passés des tests de capacités verbales aux enfants lorsqu’ils avaient 3 ans, et un test de QI à 5-6 ans.

Quels sont les constats ?

Exposition aux écrans (télévision, jeux vidéo et jeux sur ordinateur) :

  • Le temps quotidien moyen d’exposition aux écrans était de 46 minutes pour les enfants âgés de 2 ans, 66 minutes pour ceux âgés de 3 ans et 84 minutes pour ceux âgés de 5-6 ans.
  • À 2 ans, seuls 12% des enfants n’avaient encore jamais été exposés aux écrans. En revanche, 5% des enfants de cet âge y étaient exposés en moyenne plus de 2 heures par jour.
  • Et pour les plus âgés ? Chez les 5-6 ans, ils n’étaient plus que 0,5% à ne jamais avoir été exposés aux écrans. Et la proportion des enfants les plus exposés (>2h par jour en moyenne) atteignait 17% dans cette tranche d’âge.

L’étude n’a pas permis de mettre en évidence une différence de compétences linguistiques entre les enfants qui passaient le plus de temps devant les écrans et ceux qui en passaient le moins. Notons cependant que les enfants inclus dans cette étude ont eu 5-6 ans entre 2008 et 2012. Soit avant la très forte augmentation du temps quotidien passé devant les tablettes et smartphones. Deux outils technologiques qui n’ont pas été intégrés dans cette étude. Il serait de fait utile de réaliser une nouvelle étude intégrant l’évolution de l’usage des nouvelles technologies.

Exposition à la télévision en mangeant :

  • À l’âge de 2 ans, seul 4 enfants sur 10 n’étaient jamais exposés à la télévision en mangeant à la maison. Un pourcentage en baisse au fur et à mesure que l’enfant grandissait. Puisqu’ils étaient 38% et 34% à ne jamais être exposés à la télévision en mangeant, respectivement à 3 ans et 5-6 ans.
  • La proportion d’enfants continuellement exposés à la télévision en mangeant à la maison restait quant à elle, à peu près stable quel que soit l’âge (entre 10% et 12%).

Contrairement aux écrans, l’étude a mis en évidence une diminution des compétences linguistiques chez l’enfant avec exposition à la télévision durant les repas, même si celle-ci n’est qu’allumée en bruit de fond, et ce quel que soit l’âge.

Par rapport aux enfants qui n’étaient jamais exposés à la télévision en mangeant, une diminution de QI a même été retrouvée chez ceux qui à l’âge de 2 ans étaient les plus exposés à la télévision en mangeant à la maison.

 

Les auteurs évoquent que ces résultats peuvent être favorisés par le manque d’échanges verbaux entre les parents et les enfants durant ces précieux moments de repas, et la perturbation de la compréhension des conversations par le bruit de fond d’une télévision allumée.

Envie d’en savoir plus sur l’impact des écrans et de la télévision sur le développement des enfants ?

Retrouvez Didier Courbet spécialiste du sujet en cliquant ici.

Référence

Martinot P et al. Exposure to screens and children’s language development in the EDEN mother-child cohort. Scientific reports 11, June 08, 2021. Doi.org/10.1038/s41598-021-90867-3

Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.